LG NanoCell 90 Series 65 pouces UHD Smart TV examiné

LG NanoCell 90 Series 65 pouces UHD Smart TV examiné
81 ACTIONS

LG_65NANO90UNA.jpgLe printemps et l'été, c'est généralement lorsque les nouveaux écrans annoncés à la fin de l'année précédente - en particulier au CES - ont tendance à commencer à être expédiés. 2020 n'est pas différent, à l'exception bien sûr de la présence du COVID-19 et du perturbateur massif qu'il a été, non seulement dans notre vie quotidienne mais également dans la fabrication. Se mettre à l'abri à la maison a cependant ses avantages, surtout si vous êtes un fabricant de téléviseurs, car les gens ont beaucoup de temps libre et ils le remplissent en regardant leurs émissions de télévision ou leurs films préférés. En fait, l'écoute de la télévision est en hausse dans tous les foyers américains, indépendamment de ce que les gens choisissent de regarder. Donc, avec les téléviseurs très demandés, la question devient: les fabricants peuvent-ils intégrer un nouveau téléviseur modèle 2020 dans votre panier compte tenu de tous les retards logistiques? Si vous êtes LG, la réponse semble être «oui».

La série LG NanoCell 90, en particulier le 65NANO90UNA examiné ici, est disponible en magasin mais plus important encore en ligne via des détaillants autorisés comme Walmart. La série 90 est disponible en quatre tailles: 55, 65, 75 et 86 pouces. LG a envoyé un modèle de 65 pouces aux fins de cet examen, qui porte un prix de détail suggéré de 1499,99 $.



LG_NanoCell.jpg



La série 90 est l'écran LCD rétroéclairé LED 4K Nanocell de LG. NanoCell est similaire à la technologie QLED ou à points quantiques, en ce qu'une couche ou un filtre est utilisé au-dessus de la pile LCD afin de filtrer les impuretés entre les couleurs pour une meilleure couleur. Le filtre absorbe également la lumière ambiante et réduit la réflectivité, ce qui améliore les performances de contraste. Ce type de technologie est utilisé pour en quelque sorte combler le fossé entre les écrans rétroéclairés par LED et OLED. Maintenant, il convient de noter que la série 90 utilise un panneau IPS au lieu des panneaux non IPS trouvés, par exemple, dans les écrans Samsung.

boîtier dvr hd de spectre charter

Les écrans NanoCell ou basés sur des points quantiques peuvent être plus lumineux que leurs homologues OLED, ce qui est bon pour la visualisation HDR, tout en améliorant le contraste et, dans certains cas, le niveau de détail des noirs - deux caractéristiques des performances de l'OLED. NanoCell, associé à la gradation locale complète de la série 90, l'aide à obtenir des performances similaires à celles de l'OLED, mais ne mâchons pas nos mots ici: aucun élément à base de LED ne battra OLED ... pour le moment. Mais si vous vous demandez si vous devriez ou non envisager un écran LG avec ou sans la technologie NanoCell, cela ne fait pas de mal, cela coûte juste un peu plus cher au registre.



Revenons à la série 90 elle-même. Comme la plupart des écrans LG sortis ces dernières années, la série 90 est absolument stupéfiante. Pour un écran de moins de 1500 $, sa qualité de construction, son design industriel et son souci général du détail rivalisent avec ceux des propres écrans OLED de LG ainsi que des modèles QLED phares de Samsung, qui coûtent tous deux beaucoup plus cher. Alors que la façade de toute télévision moderne est une affaire résolument spartiate - la série 90 n'est pas différente - c'est à l'arrière où les choses deviennent très sexy.

LG_65NANO90UNA_IO1.jpg

L'arrière de n'importe quel téléviseur a toujours été une réflexion après coup pour une bonne raison. Après tout, combien d'entre nous regardons l'arrière de nos téléviseurs? La façade arrière de la série 90 est aussi bien finie et aménagée que son avant, ce qui fait de la série 90 l'un des rares écrans que je serais ouvert à présenter dans un espace ouvert. La finition lisse en aluminium brossé de l'arrière du téléviseur n'est gâchée que par son panneau d'E / S peu invasif.



LG_65NANO90UNA_IO2.jpgEn parlant d'E / S, la série 90 dispose d'un ensemble complet d'options d'entrée / sortie disponibles pour les utilisateurs. Toutes les entrées et sorties sont situées le long de la même découpe asymétrique sur le panneau arrière du téléviseur, certaines étant orientées vers le bas et d'autres vers l'extérieur vers le côté droit (lorsque vous regardez le téléviseur par l'arrière). En commençant par le panneau d'E / S orienté vers le bas, vous trouverez un port RS-232C, une entrée audio / vidéo analogique (prise 3,5 mm), une entrée d'antenne / câble, une sortie audio numérique (optique), une prise Ethernet et une entrée USB . Le long du panneau latéral, vous trouverez deux entrées USB supplémentaires et quatre entrées HDMI (HDCP 2.2). L'entrée HDMI 3 est équipée d'eARC / ARC. Jetez un cordon d'alimentation amovible et vous avez la série 90 entièrement cousue en termes de connectivité filaire. Il convient de noter que même s'il ne s'agit pas d'une connexion physique, la série 90 peut également se connecter à des périphériques et / ou diffuser du contenu via Bluetooth et WiFi.

Sous le capot, la série 90 utilise un processeur α7 Gen 3 4K, qui gère toutes les tâches lourdes du téléviseur en ce qui concerne ses capacités d'image AI, de mise à l'échelle et de son. Comme la série 90 est un écran natif UHD, c'est-à-dire qu'elle a une résolution native de 3840 pixels sur 2160 pixels de haut, tous les signaux non 4K sont automatiquement mis à l'échelle en 4K / Ultra HD. La série 90 est compatible avec trois saveurs différentes de HDR: Dolby Vision, HDR10 et HLG. La fonctionnalité Dolby Vision IQ et HDR Dynamic Tone Mapping est également présente sur la série 90. LG déclare que le taux de rafraîchissement de la série 90 est natif de 120 Hz - à ne pas confondre avec ses revendications TruMotion 240.

Les taux de rafraîchissement sont d'une importance cruciale pour les joueurs.Ainsi, avec un taux de rafraîchissement natif de 120 Hz, la série 90 bénéficie également de la technologie FreeSync d'AMD, ainsi que de la prise en charge ALLM, VRR et HGiG. Je ne suis pas un joueur, donc je ne peux pas dire comment les modes Auto Low Latency, les taux de rafraîchissement variables, HgiG et FreeSync de la série 90 fonctionnent pendant le jeu réel, mais il suffit de dire que ce sont des ajouts bienvenus à tous ceux qui peuvent choisir pour jouer sur un écran aussi grand que la série 90 examinée ici.

La série 90 est une télévision intelligente de bout en bout et utilise le vénérable webOS de LG. Il intègre Alexa et Google Assistant et prend en charge les écosystèmes AirPlay 2 et Homekit d'Apple. J'adore les téléviseurs intelligents, car ils me permettent de supprimer presque entièrement les composants source, et la suite complète d'applications incluses préinstallées ou via le propre magasin d'applications de LG signifie que je suis au paradis de la vidéo et de la musique en streaming. Si vous souhaitez en savoir plus sur l'interface webOS de la série 90 ou l'une de ses spécifications supérieures, je vous encourage à visitez la page produit de la série 90 .

Le branchement
La série 90 a remplacé mon écran de référence personnel, le H8G d'Hisense, une LED rétroéclairée à LED à matrice complète basée sur des points quantiques. Le Hisense est un excellent modèle à petit budget, donc j'étais impatient de voir comment le LG se comparait.

Avec le LG sur le mur, j'ai pris une minute entière pour admirer le fait que c'est un écran vraiment magnifique, même lorsqu'il est éteint. C'est probablement l'écran LED le plus `` OLED '' que j'ai vu à ce jour. Une fois sous tension, j'ai eu droit à plusieurs des mêmes invites faciles à suivre, conçues pour que les nouveaux utilisateurs soient rapidement opérationnels avec leur nouvelle série 90. Une fois toutes les informations de mon compte entrées et l'écran connecté à mon réseau domestique, je me suis assis pour une session d'étalonnage. Le seul problème ici était la télécommande, le seul aspect de tout nouvel écran LG dont j'espère toujours qu'il sera mis à jour. Si vous avez lu l'un de mes précédents commentaires sur les écrans LG, vous savez que je ne suis pas fan du contrôle gestuel de la société et que la nouvelle série 90 utilise la même télécommande que LG utilise depuis deux ans. Je ne vais pas insister là-dessus. C'est comme ça. Ce n'est pas pour moi.

LG_Home_Dashboard.jpg

Hors de la boîte, le LG est livré dans un préréglage d'image `` écologique '' qui est une pure poubelle. En règle générale, sur les écrans LG, le préréglage Cinéma est le plus précis prêt à l'emploi, alors je suis allé de l'avant et je suis passé à mesurer ce préréglage avant tous les autres.

De l'usine, le préréglage Cinema a un léger biais bleu à sa balance des blancs qui n'est (vraiment) perceptible que dans les motifs PLUGE blancs plus brillants. Pourtant, les couleurs de l'usine dans le préréglage Cinéma sont fondamentalement calibrées, c'est-à-dire que leur marge d'erreur est inférieure à celle de la perception humaine. Ainsi, comme avec les autres panneaux LG que j'ai testés dans le passé, la série 2020 90 est presque calibrée hors de la boîte dans son préréglage Cinéma. En toute honnêteté, je dirais que le préréglage Cinéma est étalonné à 95% sans aucun bricolage, donc si vous n'avez pas l'argent supplémentaire pour l'étalonnage professionnel, les utilisateurs doivent utiliser ce préréglage d'image et désactiver toutes les aides de visualisation dynamiques, y compris toutes contrôles dynamiques de rétroéclairage, de contraste et d'interpolation de mouvement, et profitez simplement du spectacle.

Il existe d'autres profils d'image plus `` conviviaux pour l'étalonnage '', tels que les modes ISF Jour et Nuit, mais honnêtement, ceux-ci sont mesurés différemment de la boîte par rapport au préréglage Cinéma, c'est pourquoi je recommande ce dernier comme un saut ou un départ point. (Dans nos dernières critiques d'affichage LG, la société nous a fait savoir que Technicolor utilise un point blanc (x = .300, y = .327) qui est différent du point blanc largement accepté utilisé dans le préréglage Cinéma (x = .3127 , y = 0,329). On suppose que cela tient toujours compte des différences.)

La nouveauté pour 2020 est la présence d'un mode Cinéaste, qui a été développé en partenariat avec l'UHD Alliance, Inc. Le mode Cinéaste est un préréglage d'image qui vise à donner aux utilisateurs l'image la plus précise immédiatement, ou celle qui correspond le mieux à celle du cinéaste. intention. Hors de la boîte, ce mode mesure presque identique à celui du cinéma avec une différence clé, qui est le rendement lumineux. Dans son mode cinéma, la série 90 mesure environ 650 nits lorsqu'elle est alimentée par un motif PLUGE à 100% de luminosité. Dans son mode Cinéaste, ce même modèle mesure un maigre 275 Nits. La différence de sortie lumineuse avec le contenu non HDR du mode cinéma au mode réalisateur est notable. Oui, vous pouvez régler la luminosité / le rétroéclairage du mode Cinéaste selon vos goûts ou pour l'adapter à celui du cinéma, mais ce faisant, vous (l'utilisateur) êtes-vous en train de vaincre l'objectif du mode lui-même? Je ne prétends pas le savoir, mais devriez-vous choisir d'utiliser le mode Cinéaste. vous aurez droit à une image précise avec un très bon rendu du noir, vous trouverez peut-être que l'image dans son ensemble manque plutôt de luminosité. Mais en mode Cinéaste, vous n'avez pas à vous soucier des fonctionnalités superflues à désactiver, car elles sont toutes désactivées automatiquement. Lors de la visualisation de contenu HDR, le changement de luminosité entre le mode Cinéma et le mode Cinéaste est inexistant, car le téléviseur pousse les choses à 11 afin de tirer le plus de luminosité de l'écran.

Après le calibrage et toujours en utilisant le mode Cinéma comme point de départ, j'ai pu rendre le LG `` parfait '' en ce qui concerne son point blanc et la précision des couleurs avec peu d'effort supplémentaire. J'ai même pu améliorer un peu son rendement lumineux global, tout en conservant la présence de noir absolu. Comme avec les LED LG précédentes, les plus grandes erreurs que j'ai trouvées sont survenues lors de la mesure des motifs PLUGE gris foncé et foncés, en particulier ceux compris entre 20 et 40%. Bien que ces modèles se mesurent suffisamment bien - sans doute en dessous du seuil de perception humaine - les plus grandes erreurs ont été trouvées ici.

Performance


En commençant par le contenu 1080p, j'ai mis en évidence le classique John Hughes restauré, Le jour de congé de Ferris Bueller (Paramount) sur Netflix. C'est l'un des meilleurs remasters que j'ai vus depuis longtemps, ce qui convient à l'une des comédies les plus emblématiques des années 80. Tout de suite, l'image fournie par l'écran de la série 90 était vraiment brillante.

panorama 2 bowers et wilkins

J'ai été ravi de voir que l'équipe chargée de mettre à jour les visuels du film n'a pas essayé de le transformer en quelque chose qui n'est pas - numérique. De même, j'ai aimé que la mise à l'échelle présente dans la série 90 n'ait pas non plus privé le film de ses racines cinématographiques. Le présent était toute la structure de grain organique de l'impression originale. Il en va de même pour son stock de films couleur Eastman, qui se traduit par des couleurs et un contraste améliorés de manière subtile, sans trop d'éditorialisation. Bien qu'il s'agisse d'un film vieux de près de 35 ans, l'image semblait parfois tridimensionnelle, avec une fidélité, une netteté et une texture naturelles exceptionnelles. Le mouvement était fluide. même si, certes, je n'ai regardé qu'avec toutes les améliorations de mouvement de la série 90 désactivées, car je ne peux pas supporter l'interpolation de mouvement. Entre mon réglage Cinéma calibré et le préréglage du mode Filmmaker d'origine, j'ai préféré mon profil calibré, car je l'ai trouvé plus attrayant du point de vue du rétroéclairage, ce qui a abouti à une image beaucoup plus dimensionnelle bord à bord. Cela étant dit, le mode Cinéaste semblait précis à mes yeux et ressemblait probablement plus à celui d'une image projetée en termes de rendement lumineux.

La folle journée de Ferris Bueller - Scène de musée HD Regardez cette vidéo sur YouTube


Passant au contenu HDR, j'ai lancé le thriller de science-fiction Sous-marin (20th Century Fox) sur Vudu. Underwater est présenté en 4K natif en utilisant HDR10, qui était à nouveau brillant via la série 90. Le film se déroule entièrement, comme son nom vous le ferait croire, sous l'eau, et en conséquence est un film sombre, qui pourrait certes faire avec un peu plus de contraste en basse lumière. Ce dernier reproche n'est pas un commentaire sur la performance de la série 90 mais plutôt une critique du film lui-même, comme de nombreux critiques l'ont commenté sur ce problème. Néanmoins, si vous voulez voir si votre écran est à la hauteur dans les arènes de faible luminosité ou de niveau noir, Underwater est un excellent test de torture.

Bien que la série 90 n'ait pas réussi à gérer les niveaux de performance de type OLED, elle s'est rapprochée - étonnamment proche. Je ne vais pas mentir: le film était superbe et le rendu HDR était tout à fait naturel, et ne favorisait pas trop les reflets face à tant d'obscurité. J'ai trouvé que si je réactivais le rétroéclairage dynamique ou les paramètres de gradation locaux, le contraste entre les zones les plus lumineuses de l'écran et les plus sombres pouvait devenir ou sembler trop artificiel, mais la désactivation de ces fonctionnalités a freiné cela. À l'inverse, mettre l'écran dans son mode Cinéaste a également éliminé ce phénomène.

Bien que la série 90 ne soit peut-être pas un canon léger par rapport à un Vizio P Series Quantum X, elle possédait un flux lumineux plus que suffisant pour regarder Underwater dans des conditions de lumière ambiante et rendre l'expérience non seulement intéressante mais engageante. Il n'y a vraiment pas grand chose d'autre à commenter en ce qui concerne le rendu des couleurs de la série 90 dans ce film, car Underwater est résolument monochromatique dans ses palettes. Mais, la netteté inhérente à la texture, en particulier l'armure altérée trouvée sur les combinaisons de plongée des personnages, était tout simplement splendide à voir.

Sous l'eau | Bande-annonce officielle [HD] | Renard du 20e siècle Regardez cette vidéo sur YouTube

J'ai terminé mon évaluation de la série 90 avec un mélange général de vidéo en streaming via YouTube et YouTube TV, car c'est ce que beaucoup d'entre nous regardent de nos jours tout en s'abritant sur place. Les diffusions réseau non filmées depuis le salon du présentateur ont continué à paraître de premier ordre, mais toutes les prouesses de mise à l'échelle de la série 90 ne pouvaient pas transformer le matériel de webcam 480i ou 720p en quelque chose de vraiment professionnel.

Cela étant dit, la série 90 est un excellent écran pour montrer à quel point le delta est large entre certains des meilleurs YouTubers et les réseaux eux-mêmes lorsque ce dernier n'a pas un équipage complet sur lequel se rabattre. Le contenu de Marques Brownlee, qui filme souvent en 8K via sa caméra RED Cinema, avait l'air brillant à travers la série 90, mettant les studios et les émissions de NBC, CBS et Fox à la honte pendant cette étrange période de masse. médias.

Ce qui m'amène à mon dernier point: en tant que pièce maîtresse d'une configuration de salle multimédia moderne, la série 90 n'est pas seulement un artiste capable, c'est sans doute l'un des meilleurs sur le marché aujourd'hui.

Le mauvais côté
Aucun écran n'est parfait, bien que la série 90 se soit révélée à plusieurs reprises l'un des meilleurs exemples d'un écran LCD rétroéclairé par LED sur le marché aujourd'hui. Pourtant, par rapport aux écrans à points quantiques équipés de la même manière de Vizio ou Samsung, la série 90 n'est pas aussi brillante que ces deux-là, ce qui peut ou non être un facteur décisif pour certains. Pour moi, ce n'est pas un problème, car je n'aime pas l'apparence d'un écran trop lumineux, mais si vous avez beaucoup de lumière ambiante dans votre pièce, ou si vous aimez simplement une image HDR super lumineuse, alors le LG ne sera probablement pas pour vous.

En termes de convivialité, je ne suis pas fan de webOS. Je préfère de loin Android TV ou An en tant qu'interface utilisateur native, avec webOS tombant juste au-dessus de l'atroce interface utilisateur SmartCast de Vizio. webOS est fonctionnel, en ce sens qu'il fonctionne et, pour la plupart, il est très accrocheur, mais il est juste un peu trop mignon et maladroit à mon goût. Je dis maladroit parce que la télécommande ajoute parfois un niveau de difficulté à des commandes simples qui ne se produisent tout simplement pas avec des écrans moins interactifs.

Concurrence et comparaisons
À environ 1500 $ au détail pour un modèle de 65 pouces, la série 90 fait face à une concurrence féroce, en particulier de la part de Hisense, Vizio et Sony (pour lesquels LG fournit une certaine aide à la fabrication). À commencer par Hisense, le nouveau H8G coûte près de la moitié du prix d'un modèle aux spécifications similaires, et bien qu'il n'ait pas le taux de rafraîchissement natif de LG ou la technologie FreeSync, les deux partagent plus de similitudes que de différences - sans oublier qu'ils mesurent presque de la même manière. hors de la boîte dans leurs modes cinéma. Ils sont également assez uniformément assortis en ce qui concerne le rendement lumineux. Ainsi, bien que le LG soit plus vif dans ses menus et fasse un travail légèrement meilleur en augmentant le contenu de résolution inférieure à 4K, il doit travailler dur pour justifier qu'il vaut le double du prix.

Vizio Série P Quantum X , en revanche, coûte environ 33% de moins que le LG, mais affiche près de trois fois plus de lumière que la série 90. Maintenant, je ne suis peut-être pas le plus grand fan de l'interface utilisateur ou du système d'exploitation de Vizio (je le déteste), mais on ne peut nier la proposition de valeur de Vizio et pourquoi il continue d'être le LCD à LED de valeur à battre, en particulier lorsqu'il s'agit de profiter du contenu HDR dans toutes les conditions d'éclairage.


Enfin, il y a Le fabuleux X950H de Sony . Ces deux éléments sont un peu plus homogènes, même si je donne un léger signe de tête à Sony sur la base de mes tests, malgré la préférence du design industriel du LG au Sony haut la main. Sony utilise Android TV pour son système d'exploitation, ce qui rend l'expérience utilisateur bien meilleure (à mon avis) pour ceux qui ne choisissent pas de compter sur des périphériques tiers pour leur matériel source. Mais en ce qui concerne la qualité d'image, Sony et LG sont très, très uniformément appariés.

Conclusion
Le LG 65NANO90UNA Le téléviseur intelligent 4K de classe 65 pouces de la série 90 pour 2020 est phénoménal et constitue une amélioration notable par rapport au modèle de l'année précédente. Le design industriel de la série 90 est divin et tient parfaitement compte des écrans les plus sexy, qui sont les propres modèles OLED de LG.

En termes de performances, la série 90 résiste à l'OLED, se rapprochant de plus en plus de la pièce de fête de cette technologie, qui est un contraste et des niveaux de noir naturels ou réalistes. En termes de précision des couleurs et de luminosité, il n'y a rien dedans, car la série 90 est égale à celle de ses frères OLED. Ainsi, bien que la série 90 ne puisse pas remporter une compétition de luminosité totale contre, par exemple, les modèles à points quantiques de Samsung ou de Vizio, dans sa timonerie, le LG est parmi les meilleurs sur le marché aujourd'hui. Honnêtement, mon seul reproche maintenant, c'est que j'aurais aimé que LG envoie le modèle de 75 ou même 86 pouces pour examen, car je ne le laisserais pas revenir. Dans un domaine de plus en plus encombré et déroutant d'écrans Ultra HD capables, la série 90 de LG mérite d'être sur votre courte liste de prétendants.

Ressources additionnelles
• Visiter le Site Web de LG pour plus d'informations sur les produits.
• Consultez notre Page de catégorie Avis TV pour lire des critiques similaires.
Écran OLED Ultra HD de 65 pouces LG 65B9PUA examiné sur HomeTheaterReview.com.

Vérifiez le prix avec le fournisseur