Test du lecteur DVD Bravo D1

Test du lecteur DVD Bravo D1

Le lecteur DVD Bravo D1 est un pas en avant. Contrairement à d'autres nouvelles technologies, il fait les choses non seulement en les simplifiant, mais aussi, à un prix de détail de 199 $, moins cher. Le D1 est une idée originale de V Inc. (maintenant Vice ), une entreprise créée par un groupe de personnes de Princeton Graphics, un nom connu non seulement de ceux qui ont suivi les téléviseurs HD, mais aussi des écrans d'ordinateur. Parmi les premiers de leurs produits, on trouve une paire de plasmas (revue à venir) et ce lecteur assez unique qui (surprise, surprise) est fait pour les plasmas.



Vous voyez, le D1 est l'un des premiers lecteurs à proposer une sortie DVI pour le relier numériquement à un moniteur ou projecteur compatible DVI. L'avantage du connecteur DVI est qu'il n'y a pas du tout de conversion numérique-analogique, ce qui minimise la perte de résolution et le bruit vidéo supplémentaire. Au lieu de cela, le signal numérique entrelacé est décodé par le décodeur MPEG-2 du lecteur, converti en un signal de balayage progressif dans le domaine numérique et transféré sous forme de flux numérique non compressé via le connecteur DVI vers le dispositif d'affichage. Le D1 avec son chipset intégré Sigma Designs va encore plus loin en faisant passer l'image de 480p à 720p ou 1080i. La mise à l'échelle est le processus par lequel les informations sont interpolées entre les lignes de balayage existantes pour créer une résolution plus élevée. Dans ce cas, un signal 720p correspond étroitement à la résolution native de la plupart des plasmas compatibles HD (et des projecteurs HD à pixels fixes). Bien que DVI puisse utiliser le mécanisme de cryptage HDCP pour empêcher les appareils non compatibles HDCP d'accepter des signaux supérieurs à 480p, il s'avère que le D1 n'a pas besoin d'utiliser le cryptage HDCP pour les signaux 720p ou 1080i, donc même ceux d'entre vous qui ont un écran sans le le dernier et le plus grand monument à la paranoïa de la MPAA peut bénéficier des avantages de l'image améliorée.
Normal 0 MicrosoftInternetExplorer4

Ressources additionnelles





Caractéristiques uniques - Le Bravo D1 est un lecteur DVD plutôt modeste, fini en plastique noir (ou argent) dans la haute couture maintenant de rigueur de deux pouces. L'arrière du lecteur possède des sorties audio coaxiales et numériques, des sorties vidéo composite / S-Vidéo / composante et la sortie DVI très importante. L'avant a le plateau de disque à gauche d'un panneau LED et plusieurs commandes de lecteur. Il y a un interrupteur d'alimentation principal à gauche du plateau, mais seule la télécommande peut mettre le lecteur en veille. La touche d'ouverture / fermeture ne met pas le lecteur sous tension, donc si le D1 est en veille, la seule façon de l'allumer est via la télécommande, ou en mettant l'interrupteur principal hors puis sous tension. Ce n'était que la première des bizarreries que j'ai découvertes dans le D1. Le second était un manuel au mieux minimal, manquant au pire des informations importantes. Il a fallu un appel téléphonique pour savoir que vous ne pouvez pas configurer le lecteur à l'aide de la sortie DVI, car il vient de l'usine avec les sorties S-Vidéo / composite activées, et vous devez en connecter une pour basculer les sorties vidéo. Le D1 ne peut pas émettre à partir de plusieurs sorties vidéo en même temps, vous devez choisir entre elles dans le menu. Bien que cela m'ait aidé à mettre l'unité en marche, la compagnie maritime avait traité mon premier échantillon d'examen trop durement car l'affichage ne fonctionnait jamais. V Inc., à leur honneur, a eu la gentillesse de remplacer immédiatement mon unité d'examen, et la nouvelle a fonctionné sans problème.

créer un disque de démarrage pour Windows 7

Cliquez sur la page 2 pour l'installation, l'évaluation et la prise finale.



Installation / Configuration / Facilité d'utilisation - J'ai réglé la sortie DVI sur 720p et connecté le lecteur à l'aide d'un câble DVI Monster Cable à un plasma Fujitsu de 50 pi. Le DI. a été branché sur le conditionneur d'alimentation HTPS7000, avec une sortie audio coaxiale vers mon processeur Krell HTS 7.1 Standard. Le reste du système comprenait l'ampli Parasound Halo A51, les enceintes Krell DVD Standard et KEF 207 / 204c / 201 / Rel Strata III.

Un mot sur la télécommande, car elle dispose du jeu de commandes complet pour le D1. Les boutons sont plutôt mal disposés, car les commandes de transport sont petites et en bas, tandis que les touches de navigation sont plus grandes et en haut. Aucun de ceux-ci n'est rétroéclairé. L'étiquetage est gris sur noir, ce qui rend la lecture difficile pendant la journée, et impossible à lire avec les lumières tamisées. Heureusement, je comprends que les nouvelles versions de la télécommande ont un fond blanc qui devrait rendre ce travail infiniment plus facile.

Prise finale - Quand j'ai finalement branché le D1, j'ai inséré un DVD et j'ai commencé ma première expérience avec DVI. J'ai été immédiatement abasourdi. La qualité d'image était excellente - propre et détaillée. Le bruit vidéo était très faible et le niveau de noir était assez bon, créant non seulement une image fluide, mais aussi une sensation de profondeur. Le désentrelacement avec le chipset Sigma Designs est le point faible de ce lecteur. Il s'agit principalement d'un lecteur de drapeau, et certains DVD le font trébucher, donc un peignage occasionnel peut être vu. C'est un peu déroutant lorsque vous êtes assis là à regarder la clarté à couper le souffle et que vous ne pouvez pas décider si vous devriez vraiment être ennuyé par cet artefact que vous venez de voir. Je suppose que ce sera probablement difficile de se plaindre jusqu'à ce que quelqu'un fasse sortir un lecteur avec une sortie DVI aussi bien implémentée et un excellent chipset de désentrelacement. Qui sait, à ce rythme, cela pourrait bien être V Inc.

que faire si facebook est piraté

Le décodeur MPEG n'a pas le bogue de chrominance. Ne perdez pas votre temps avec les sorties composant car l'image est douce et la sortie S-Vidéo a beaucoup plus de grain. Non, la vraie raison de posséder ce lecteur est la sortie DVI, et cela fonctionne certainement bien. J'ai essayé le réglage 1080i, et cela ressemblait beaucoup au 720p. Les deux semblaient plus nets et plus détaillés que le réglage 480p, ce qui est exactement ce que la mise à l'échelle essaie de réaliser.

La qualité d'image est si bonne car il n'y a pas de conversion numérique-analogique dans la chaîne. C'est ce qui conduit à cette qualité d'image nette et nette, et la propreté de l'image rivalise avec bon nombre des meilleurs joueurs. Pour ceux qui ont des appareils numériques à pixels fixes tels que le plasma, l'écran LCD et le DLP, il n'y a pas de conversion en analogique jusqu'à ce que celui qui atteigne vos yeux. Ceci est très différent d'un lecteur DVD normal avec sortie composante, car l'image est convertie en analogique dans le lecteur. La clarté de cette sortie dépend de la qualité de l'étage analogique du lecteur. Vous pouvez demander au lecteur de tout faire parfaitement en ce qui concerne le désentrelacement, le bug de chrominance, etc., mais l'image peut être douce ou granuleuse à partir de la scène analogique. Si vous utilisez un appareil à pixels fixes, l'entrée analogique serait alors reconvertie dans le domaine numérique. Ces conversions entraînent une perte d'informations et de résolution, et la sortie DVI (qui conserve toutes les informations dans le domaine numérique) évite cela. Essentiellement, il n'y a pas d'étage analogique pour gâcher l'image. (Ceci, bien sûr, suppose que la sortie DVI est bien implémentée.)

Le contrôle du rapport d'aspect pour les disques 4: 3 est géré via un bouton de zoom qui permet à l'image de s'adapter à un écran 16: 9. Personnellement, je n'ai jamais été aussi friand de zoomer sur du matériel 4: 3 - je préfère un mode stretch. Le lecteur D1 dispose des avantages standard tels qu'un commutateur à bascule de sous-titre, une protection parentale et un changement de couche raisonnablement rapide.

Je suis toujours stupéfait que V Inc. ait sorti un lecteur doté d'une sortie DVI et d'une mise à l'échelle pour 199 $. C'est tellement bon marché que chaque propriétaire de plasma / DLP / LCD devrait en avoir un. Il y a cependant quelques inconvénients à cet appareil. Je ne comprends pas pourquoi toutes les sorties vidéo ne peuvent pas être activées comme dans la plupart des lecteurs DVD, pourquoi le manuel manque autant de détails, et un meilleur chipset de désentrelacement serait vraiment bien. Vous n'aurez certainement pas l'impression qu'il est construit comme un Krell, mais une fois qu'il joue des films, qui se soucie de ce à quoi il ressemble ou se sent? Le simple fait qu'il puisse produire une image aussi nette via le port DVI en fait une unité exceptionnellement unique. Je peux vivre avec les bizarreries de ce niveau de qualité d'image et, à en juger par la nature ambitieuse de la DL, quelque chose me dit que les gens de V Inc. vont être un groupe intéressant à regarder.

Lecteur DVD Bravo D1
Dimensions: 2,5 H 'x 17'W x 11'P
Médias pris en charge: DVD-Vidéo, SVCD,
VCD, DVD-R, DVD + R, CD, CD-R, CD-RW,
MP3, fichiers AVI MPEG-4, CD d'images Kodak
Sorties vidéo: composite, S-vidéo,
Vidéo YPbPr analogique et DVI numérique (progressif
ou entrelacé) évolutif jusqu'à 1920 x 1080i ou
Résolutions 1280 x 720p
Sorties analogiques: analogique stéréo, TosLink,
coaxial numérique
PDSF: 199 $

meilleurs films pour s'endormir

Ressources additionnelles