Téléviseur plasma Philips Ambilight de 42 pouces examiné

Téléviseur plasma Philips Ambilight de 42 pouces examiné

Lorsque Philips a introduit sa technologie Ambilight pour la première fois, je me suis retrouvé (à ma grande surprise) à l'apprécier énormément. Ce premier plasma de 42 pouces que j'ai examiné se vendait environ 8000 $ à l'époque, et était plutôt bon en tant que plasma - mais pas génial, tirant l'essentiel de sa notabilité de la fonction Ambilight. Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas Ambilight, c'est une paire de lampes fluorescentes montées de chaque côté du plasma qui projette la lumière vers l'extérieur depuis les côtés de l'unité.

Ces lumières peuvent soit rester fixes sur une couleur particulière, soit changer rapidement de couleur pour correspondre à la couleur prédominante à l'écran, de manière à créer l'illusion d'étirer les limites de l'écran dans la pièce. Il a toujours été recommandé d'avoir une lumière allumée derrière un téléviseur pour soulager vos yeux dans une pièce sombre. La fonction Ambilight prend cette idée et l'intègre dans l'unité et donne également une touche intéressante avec un éclairage dynamique. Le spectateur a le choix d'éteindre les lumières, d'utiliser les lumières comme initialement recommandé - comme éclairage rétroéclairé pour réduire la fatigue oculaire - ou d'utiliser la fonction dynamique.



haut-parleurs bowers & wilkins 703

Caractéristiques uniques
Lorsque Philips m'a envoyé la deuxième génération de leur plasma Ambilight de 42 pouces, j'ai été plutôt surpris de constater que le prix de détail avait chuté de plus de moitié à 3000 $. Il y a quelques domaines où la réduction des coûts est évidente, comme la perte de la base en verre fantaisie et en acier, qui a été remplacée par une base métallique conventionnelle. Il y a quelques autres touches un peu moins sophistiquées, comme seulement une LED verte à l'avant lorsque le plasma est allumé, mais sinon, l'unité représente toujours les détails riches et modernes qui sont courants sur les modèles de Philips aujourd'hui. Les haut-parleurs sont sur le côté de l'écran et les unités Ambilight se trouvent à l'extérieur des haut-parleurs, pointant vers le mur. Cette unité est mieux montée sur le mur, car vous obtiendrez le plein effet d'éclairage. Les lumières n'ajoutent aucun volume à l'unité - elle semble toujours aussi élégante que n'importe quel autre plasma.



Cet appareil particulier utilise un tableau 16: 9 1024x768 pixels, il est donc considéré comme un véritable téléviseur HD car il est capable d'afficher un signal 720p natif. Les véritables connaisseurs remarqueront que le 1024 ne donne pas le bon rapport 16: 9 avec une résolution de 768, mais c'est parce que ce panneau utilise des pixels ovales. C'est devenu une résolution très courante avec des panneaux de 42 pouces et semble fonctionner assez bien dans l'ensemble.

La télécommande est une belle unité lourde et élégante avec une plaque d'aluminium sur le dessus. Bien que non rétroéclairé, il possède des boutons assez clairs et bien placés et parvient à éviter d'avoir un million de boutons qui se ressemblent tous. La télécommande peut également être programmée pour exécuter plusieurs autres unités, telles qu'un magnétoscope ou un lecteur DVD, bien que j'aurais aimé qu'elle ait des boutons distincts pour eux au lieu d'un qui passe en revue les choix.



Installation / Configuration / Facilité d'utilisation
Je dois dire que c'est bien de voir enfin des plasmas venir en standard avec un repose-pieds. J'ai toujours trouvé un peu ridicule que vous deviez acheter un support mural ou un pied séparément de l'unité. Le repose-pieds était assez facile à installer, mais sachez qu'il s'agit d'un travail à deux.
J'ai installé ce téléviseur plasma avec un lecteur DVD Marantz DV-9500 diffusant 720p via un câble HDMI Tributaries et un câblosélecteur Time Warner HD diffusant en HD via un ensemble de câbles composants Tributaries. Cet appareil est livré en standard avec deux connexions HDMI compatibles avec le cryptage HDCP et également avec deux entrées composantes. La liste des fonctionnalités continue d'impressionner avec les tuners NTSC (télévision analogique) et ATSC (télévision numérique) intégrés. Cela en fait un véritable téléviseur haute définition, mais je n'ai pas eu l'occasion de le tester avec des signaux en direct. Il est également compatible CableCard.

La configuration de cet appareil est vraiment très simple, car le menu de configuration Philips est grand, facile à comprendre et encore plus facile à naviguer. Il continue d'être l'un des meilleurs du secteur. La fonction de programmation automatique trouvera tous les canaux disponibles en direct si vous utilisez les tuners internes. Des commandes utilisateur complètes sont présentes pour l'étalonnage des couleurs et de l'image, pour lequel j'ai utilisé Video Essentials. Il existe également des commandes avancées pour la correction RVB individuelle, si nécessaire. La télévision était assez bonne sortie de la boîte et n'était pas particulièrement difficile à calibrer.

Une caractéristique très intéressante de cet appareil est Pixel Plus 2. Il s'agit du système propriétaire de Philips pour le désentrelacement, l'interpolation et la mise à l'échelle des sources afin de créer une image plus nette et, comme ils le prétendent, plus proche de la haute définition. Le Pixel Plus d'origine était principalement destiné aux sources analogiques, mais Pixel Plus 2 peut être utilisé pour toutes les sources, qu'elles soient analogiques ou haute définition. Le Pixel Plus original était intéressant dans la façon dont il rendait les images plus nettes et plus vives, et le Pixel Plus 2 apparaît encore mieux. Le seul problème est qu'une partie du processus fait que l'image ressemble plus à une vidéo qu'à un film, et il y a également des problèmes avec la façon dont les images se déplacent sur l'écran. Le mouvement ne semble tout simplement pas naturel, parfois. Ces problèmes sont totalement imperceptibles lorsque l'on regarde les nouvelles, mais sont plus visibles dans un drame d'action. Je n'ai vraiment pas remarqué ces problèmes autant avec les sources HD, plus avec les sources analogiques, et j'ai moins remarqué ces effets avec Pixel Plus 2 qu'avec la première version. Cela donne un mélange d'effets positifs, et l'utilisateur apprendra probablement comment et quand utiliser cette fonctionnalité puissante.



Prise finale
Après avoir allumé ce téléviseur, j'ai immédiatement remarqué que ce panneau était non seulement plus lumineux et plus percutant que l'Ambilight 42 pouces de première génération, mais avait également un meilleur niveau de noir. Après le calibrage de l'image, je me suis contenté de regarder la télévision analogique avec le décodeur câble et j'ai remarqué qu'il y avait les différences susmentionnées avec le traitement Pixel Plus activé. Dans de nombreux cas, j'ai trouvé que je préférais le traitement Pixel Plus 2 - il semble juste créer une image plus nette et plus nette - et dans de nombreux cas, les problèmes que j'ai mentionnés précédemment ne m'ont pas dérangé sur une grande partie de la programmation que j'ai regardée.

La qualité d'image est en fait l'une des meilleures que j'ai vues sur un panneau HD de 42 pouces. J'ai pu facilement calibrer les couleurs au niveau NTSC, et comme je l'ai mentionné précédemment, le niveau de noir était l'un des meilleurs niveaux que j'ai vus. Le détail noir n'est toujours pas fabuleux, mais il ne se trouve jamais sur un appareil à pixels fixes, c'est donc un point discutable. La télévision analogique était à peu près aussi bonne que ce que j'ai vu sur un plasma, avec un mode d'étirement qui a également été affiné depuis la première génération pour avoir moins d'étirement au centre et plus sur les bords pour une image plus naturelle. Cet appareil a l'un des meilleurs modes d'étirement que j'ai vus, nettement meilleur que la dernière génération.
Lors de l'utilisation de sources HD, la qualité d'image était très bonne - pas aussi nette qu'un panneau 1280x768, mais nettement meilleure qu'avec un panneau EDTV 480p. Le niveau de noir est à nouveau très bon et je n'ai pas vraiment remarqué grand-chose des problèmes de Pixel Plus 2 mentionnés ci-dessus.

La lecture de DVD ressemblait beaucoup au HD, mais pas aussi nette. J'ai utilisé le Marantz en mode de sortie 720p, et les DVD étaient fluides, propres et un plaisir à regarder sur ce panneau.

J'apprécie toujours l'effet Ambilight, et c'est un goût personnel. Je pourrais facilement voir que certains décidaient que cette fonctionnalité est juste un gadget et n'est pas importante. Pour ces personnes, Philips propose une version similaire et moins chère sans Ambilight.

Dans l'ensemble, c'est beaucoup de plasma pour 3 000 $, et je l'ai déjà vu disponible chez les grands détaillants pour moins cher. La qualité d'image est de premier ordre.Le traitement Pixel Plus 2 apporte une amélioration significative et est très souhaitable avec certaines programmations.La fonction Ambilight est amusante et, à mon avis, souhaitable et elle est plutôt agréable à démarrer. Je dirais que c'est fortement recommandé.

enceintes de bibliothèque sony ss-b3000

Téléviseur plasma Philips Ambilight de 42 pi
Téléviseur plasma haute définition 16: 9 1024 x 758
Connexions vidéo: (2) HDMI
(2) Composant (dont un RGBHV)
(3) composite
(3) S-Vidéo
Tuners NTSC / ATSC intégrés avec entrée d'antenne 75 Ohm
Interface CableCard
(2) ports USB
Types de cartes mémoire: Compact Flash, Compact Flash Type II, Memory Stick, Microdrive, MMC, Secure Digital, Smart Media
Haut-parleurs intégrés avec amplificateur 2 x 15 watts
48,8 pi x 26,8 x 4,1 pi
92,6 livres
PDSF: 3 000 $