Oppo BDP-103 Universal Network, lecteur Blu-ray 3D examiné

Oppo BDP-103 Universal Network, lecteur Blu-ray 3D examiné

Oppo-BDP-103-examen-du-joueur-universel-angled-small.jpg

Il est indéniable que le lecteur incontournable de la plupart des amateurs de cinéma maison (et fabricants) de nos jours est un lecteur universel Oppo. Cette importation courageuse, qui il n'y a pas si longtemps était relativement inconnue ici aux États-Unis, est devenue forte et a pratiquement défini la catégorie de marché des acteurs universels. Maintenant avec UltraHD à l'horizon Oppo est à nouveau, cette fois avec le nouveau BDP-103 direct à 499 $ examiné ici. Le BDP-103 cherche à s'appuyer sur les succès d'autres fabuleux joueurs Oppo comme le BDP-93 et ​​le BDP-95. Le BDP-103 est-il un digne successeur ou est-ce simplement une refonte de ce qui est déjà disponible? C'est ce que je voulais découvrir.



Ressources additionnelles
• Lire plus d'avis sur les lecteurs Blu-ray et universels des écrivains de Home Theatre Review.
• Voir plus d'avis dans notre Section d'examen HDTV .
• Découvrez les options de couplage dans notre Récepteur AV et Section d'examen du préampli AV .



À première vue, le BDP-103 ressemble énormément à le BDP-93 ça remplace, mais ce n'est pas aussi costaud que non plus le BDP-95 ou 105 (à venir). En y regardant de plus près, cependant, les différences deviennent plus apparentes, car le BDP-103 dispose de quelques nouvelles fonctionnalités idéalement situées sur son panneau avant, telles qu'une entrée USB montée à l'avant et une entrée HDMI. Sans ces nouveaux ajouts, les commandes manuelles et leur emplacement restent les mêmes, à droite de l'écran de l'appareil et du plateau de disque monté au centre, disposés dans une configuration en diamant. Le châssis lui-même a la même taille que le BDP-93 sortant, mesurant 16,8 pouces par un peu plus de trois pouces de hauteur et 12 pouces de profondeur. Même son poids est inchangé, faisant pencher la balance à un peu moins de 11 livres.

À l'arrière, le BDP-103 prend tout son sens. Son panneau arrière bien agencé offre une multitude de nouvelles options d'entrée et de sortie. En travaillant de gauche à droite, vous trouverez le port Ethernet du BDP-103 suivi d'une seule entrée HDMI - plus à ce sujet plus tard - flanquée de ses sorties numériques (une coaxiale, une optique), suivie de ses doubles sorties HDMI (1.4a ) et deux entrées USB. Il y a une entrée IR, ainsi qu'une entrée de contrôle RS-232C. Enfin, un complément complet (7.1) d'entrées audio analogiques (RCA) complète les options de connexion du BDP-103. Ajoutez une entrée d'alimentation CA et vous avez le panneau arrière du BDP-103 tout enveloppé.



Oppo-BDP-103-Revue-du-joueur-universel-interne.jpg

système de son surround noir et blanc

Dans les coulisses, ou sous la tôle, le BDP-103 a encore plus à offrir que ses prédécesseurs. Pour commencer, le BDP-103 intègre le dernier processeur vidéo Kyoto-G2H de Marvell dans le cadre de sa technologie Qdeo. Le nouveau processeur vidéo permet de combler le fossé de qualité entre les formats hérités tels que les DVD et les Blu-ray en fournissant un superbe échantillonnage, tout en aidant à nettoyer le contenu en streaming et / ou codé par l'utilisateur. Le processeur vidéo interne du BDP-103 offre des améliorations dans la réduction du bruit, la réduction de la compression, la couleur et le contraste intelligents, l'amélioration des détails et des contours. Le processeur vidéo met également à l'échelle tous les signaux entrants à la nouvelle norme UltraHD (3840 x 2160), bien que le BDP-103 lui-même ne soit pas un véritable appareil UltraHD (il ne décode pas le contenu UltraHD natif, mais améliore le contenu SD ou HD. à la résolution UltraHD). La mise à l'échelle vers UltraHD est sélectionnable par l'utilisateur et ne fonctionne que lorsqu'elle est connectée à un écran UltraHD. Essayer d'activer le suréchantillonnage UltraHD alors qu'il est connecté à un écran HDTV entraînera une image vide ou, pire, le verrouillage de l'unité. Bien sûr, si vous préférez contourner tout le merveilleux traitement vidéo du BDP-103, Oppo propose un mode Source Direct, même si je dirais que la mise en œuvre de cela va quelque peu à l'encontre de l'objectif d'acheter un lecteur tel que le BDP-103. . Il convient également de noter que la mise à l'échelle UltraHD et toutes les autres améliorations vidéo mentionnées ci-dessus sont reléguées à la sortie HDMI 1 du BDP-103. La deuxième (2) sortie HDMI offre un traitement vidéo moindre, bien que les deux sorties HDMI soient compatibles 3D.

Parce que le traitement vidéo de Marvell est si apprécié, Oppo a inclus deux entrées HDMI avec le BDP-103 permettant à d'autres appareils non-Oppo de tirer pleinement parti de ses capacités de mise à l'échelle et de traitement internes. Par exemple, vous pouvez maintenant vous connecter votre DVR HD ou récepteur satellite à l'Oppo pour améliorer votre expérience de visionnage de diffusion, un travail qui incombait peut-être autrefois à votre récepteur AV ou préampli. En parlant de préamplis AV, le BDP-103 dispose d'une commande de volume numérique, ainsi que de commandes de haut-parleur et de croisement sélectionnables par l'utilisateur, ce qui signifie qu'il peut servir de son propre préampli AV. Vous pouvez connecter le BDP-103 à un ampli de puissance à cinq ou sept canaux et disposer de tout ce dont vous avez besoin pour faire fonctionner un système multicanal de haut niveau - aucun préampli AV n'est requis. Le BDP-103 peut décoder et lire tous les derniers codecs de son surround, y compris Dolby TrueHD et DTS-HD Master Audio. Il est également compatible avec une variété d'autres formats, y compris, mais sans s'y limiter, SACD, DVD-Audio, MP3, WAV, FLAC et HDCD. Sa compatibilité avec les formats vidéo est également assez efficace, car le BDP-103 peut lire pratiquement tous les formats / conteneurs vidéo disponibles aujourd'hui, sauf peut-être ISO, qui a été supprimé dans une mise à jour du micrologiciel du BDP-93, pour ne plus jamais revenir. Vous pouvez remercier les studios pour celui-là.



En plus de mettre «l'universel» dans le lecteur universel, le BDP-103 sert également d'appareil connecté au réseau ou à Internet. Avec cela vient la possibilité de se connecter à plusieurs des meilleurs services de streaming Internet d'aujourd'hui, tels que Netflix, Vudu, YouTube, Pandora Internet Radio, Film frais et plus. Il peut même profiter du contenu amélioré BD-Live et BonusView. Le BDP-103 peut également se connecter à votre réseau domestique via une connexion sans fil, mais à des fins de streaming, Oppo et moi recommandons de rester avec une connexion filaire.

Cela nous amène à la télécommande. Parce que le BDP-103 est tellement d'appareils différents tous réunis en un seul, il n'est pas surprenant que sa télécommande soit assez complète, car elle ressemble plus à une télécommande d'un récepteur AV qu'à celle de un tourne-disque . Pourtant, il est entièrement rétro-éclairé (merci, bébé Jésus) et, en tant que tel, est facile à naviguer et à lire dans le noir. Oui, il est gros, et oui, il a un grand nombre de boutons, mais le BDP-103 possède également de nombreuses fonctionnalités, dont la plupart sont accessibles via des touches directes depuis la télécommande elle-même, ce qui est très bien. De plus, pour vos aficionados de tablettes ou de smartphones, Oppo propose une application à distance gratuite que vous pouvez télécharger via Google Play Store ou Apple App Store (version iOS à venir selon OPPO), qui vous donnera un contrôle total via votre tablette ou un téléphone intelligent via votre réseau, plutôt que d'utiliser la télécommande incluse. L'application à distance gratuite est finalement ce que j'ai utilisé pour contrôler l'Oppo, car mon rack d'équipement repose dans une pièce adjacente et je ne suis pas grand sur les systèmes de contrôle comme Crestron, alors que de nombreux fabricants vous donneront les outils nécessaires au contrôle par écran tactile pour gratuit via une boutique d'applications.

Pour plus de détails sur toutes les différentes fonctions, caractéristiques et / ou compatibilité de format du BDP-103, veuillez visiter sa page de spécifications sur le site Web Oppo .

Oppo-BDP-103-Revue-du-joueur-universel-back.jpg

Le branchement
Connecter l'Oppo à son système peut être aussi simple ou aussi compliqué que vous le souhaitez. Parce que le BDP-103 est si polyvalent, vous avez des décisions à prendre dès le départ concernant la manière dont vous souhaitez l'implémenter. Pour les besoins de cette revue, j'ai utilisé le BDP-103 comme lecteur ainsi que comme processeur vidéo, mais pas comme préampli AV dédié - bien que je vous assure que la fonctionnalité existe. Pour tester ses fonctionnalités restantes, j'ai connecté le BDP-103 à mon Integra DHC 80.2 via sa sortie HDMI principale avec mon Integra réglé pour passer en termes de fonction vidéo. J'ai gardé l'Integra dans la chaîne, car il contrôlait les paramètres de mes haut-parleurs, ainsi que la commutation vidéo vers une multitude d'autres sources que j'ai utilisées afin de comparer et de contraster les performances vidéo du BDP-103. J'ai connecté mon Dune-HD Max au BDP-103 via son entrée HDMI montée à l'arrière qui permettrait au Dune-HD Max d'utiliser la mise à l'échelle interne du BDP-103 via sa sortie HDMI. J'ai connecté le BDP-103 à mon réseau domestique via un câble Ethernet, qui a donné à l'Oppo l'accès à mes lecteurs NAS et par la suite aux téraoctets de contenu que je leur ai extraits. Tout le câblage reliant le BDP-103 à mon système ou à d'autres appareils est venu via Monoprice: cela comprenait des câbles HDMI, audio analogiques et Ethernet. J'ai testé la section analogique du BDP-103, mais uniquement en deux canaux, en exécutant une paire d'interconnexions analogiques à l'entrée CD de mon Integra.

Le reste de mon système s'est déroulé comme suit. Pour la vidéo, je me suis uniquement appuyé sur mon nouveau Projecteur frontal SIM2 Nero DLP , projetant sur mon tissé 4K 120 pouces Écran Elite . Les amplificateurs étaient une gracieuseté de Crown Audio et les haut-parleurs étaient bien sûr mes pendentifs Tekton Design bien-aimés . Aucun subwoofer n'a été utilisé lors de cette évaluation particulière, car je n'ai pas encore décidé de leur placement final ou de leur égaliseur. Par conséquent, les Pendragons ont été exécutés à pleine gamme.

Performance
J'ai commencé mon évaluation du BDP-103 avec Marvel's The Amazing Spider-Man (Columbia) sur DVD. Aucun lecteur Blu-ray à échantillonnage (ou lecteur DVD d'ailleurs), même le BDP-103, ne peut faire ressembler la SD à la HD, bien que grâce au 103, je me sentais comme si elle se rapprochait de tout ce que j'avais vu auparavant. Plus précisément, j'ai noté la netteté de l'image en termes de fidélité des bords qui, associée à un manque de bruit surprenant, permettait d'obtenir une image DVD meilleure que droite qui n'était que quelques tiques derrière le fait d'être confondue avec le Blu-ray dans certaines scènes. Dans les scènes plus sombres, l'image n'était pas aussi efficace qu'elle l'était lorsqu'elle était entièrement éclairée, mais encore une fois, elle a pu être appréciée et appréciée à fond. Les couleurs étaient riches mais naturelles, et j'ai noté que les tons de peau étaient particulièrement bien rendus, même si la texture de la surface et les détails manquaient finalement par rapport à son homologue Blu-ray. Le mouvement était également très fluide et, pour autant que je sache, les artefacts de mouvement ont été réduits au strict minimum.

En savoir plus sur les performances du Oppo BDP-103 en page 2.

Pour ceux qui ont encore de grandes collections de DVD, le BDP-103 devrait leur offrir un long séjour d'exécution dans notre monde HD en constante évolution et futur UltraHD. Une note sur l'UltraHD, car je ne possède pas de jeu UltraHD: je n'ai pas pu tester le suréchantillonnage de DVD du BDP-103, ainsi que du matériel Blu-ray, à la résolution UltraHD de 3840 x 2160. Mon hypothèse serait que le DVD suréchantillonné en UltraHD ne sera pas aussi beau que le vrai HD suréchantillonné en UltraHD, comme je l'ai vu dans d'autres démos, mais je risque une supposition, pour le BDP. -103 pourrait s'avérer être une exception à la règle.

martin logan motion 8 avis

Passant au Blu-ray, l'image produite via le BDP-103 semblait nettement plus nette sans paraître artificielle par rapport au même contenu lu via mon Dune-HD Max, qui ne dispose pas du traitement vidéo de l'Oppo. L'une ou l'autre des images pourrait-elle être appréciée? Oui, bien sûr, mais l'Oppo s'est avéré avoir une meilleure compréhension des informations de faible luminosité du contenu, ce qui se traduit par des noirs plus texturés et des gradations plus lisses et sans bruit dans les scènes plus sombres du film. Les couleurs semblaient un peu plus riches, mais pas artificiellement, bien que les tons clairs et / ou les détails au niveau du blanc semblaient inchangés, sauf peut-être un soupçon de réduction de grain via le BDP-103. Les tons de peau avec un contenu HD via le BDP-103 semblaient positivement réalistes et très organiques. J'ai particulièrement apprécié la clarté et la mise au point que le BDP-103 semblait représenter lorsqu'il s'agissait de textures fines telles que les cheveux, le tissage de tissu et les liquides. Les brins semi-translucides de la sangle génétique (je pense que c'est ainsi que le film les désignait) ont été très bien rendus, possédant une véritable tridimensionnalité, comme vous pouviez clairement voir à travers les brins et la distorsion qu'ils conféraient aux objets derrière eux. C'était très cool, et une autre vitrine des prouesses de détail du BDP-103. Le contraste était impressionnant, même si parfois j'ai senti que le transfert de film laissait tomber le BDP-103 plutôt que l'inverse, j'ai pu le confirmer lors de la visualisation de l'île sur Blu-ray (Warner Bros.). Un autre bon test qui a montré les prouesses de contraste du BDP-103 était Battleship sur Blu-ray (Universal), avec les blancs de vagues rendus dans des détails fins et lisses contre l'acier froid des navires extraterrestres et navals.

Pour en revenir à The Amazing Spider-Man, j'ai revu des parties du film, cette fois en train d'être extraite de mon lecteur NAS, et encore une fois, tout comme avec le disque Blu-ray, la qualité de l'image était phénoménale et je pouvais détecter aucune différence perceptible entre la copie et le disque. De plus, le BDP-103 a lu le fichier .MKV sans aucun problème, même si j'aurais aimé avoir une meilleure interface graphique à l'écran lors de la navigation sur le stockage en réseau, mais c'est à cela que sert le Dune. Même regarder la bande-annonce en streaming via VUDU via ma connexion haut débit via l'Oppo s'est avéré être agréable, bien que plus conforme à la qualité que vous attendez d'un DVD suréchantillonné en HD que d'une véritable HD à haut débit via un Blu-ray. disque. Pourtant, pour vous les fans de streaming, le BDP-103 donne un espoir.

En termes de qualité sonore, quel que soit le format, le BDP-103 a offert une expérience sonore dynamique, texturale et engageante. Les hautes fréquences étaient très bien détaillées et fidèles à la source, comme en témoignent les tentatives de l'ingénieur du son pour éliminer les sifflements et les sifflements de micro des scènes extérieures de Battleship. Les voix étaient riches et naturelles dans leur timbre, tout comme l'ensemble des médiums du BDP-103 - également évident dans ma démo de Dave Matthews et Tim Reynolds Live au Radio City Music Hall sur Blu-ray (Sony BMG). Les basses étaient tendues et très bien définies tout au long et la scène sonore, qu'elle soit à deux canaux ou multi, possédait une largeur et une profondeur solides avec une définition et un espace naturels partout. En tant que transport dans un préampli, je ne trouve rien à redire en termes de qualité sonore du BDP-103. S'appuyer sur les DAC internes du BDP-103 a fourni des résultats similaires mais pas identiques. Il y a eu un peu de lissage tout au long, mais pas beaucoup. Les deux configurations ont prouvé que le 103 était largement (ou presque sans aucune différence) neutre. J'ai même aimé écouter la radio Internet et des MP3 de qualité inférieure via le BDP-103. Cela devrait vous dire tout ce que vous devez savoir sur ses prouesses sonores: fidèle à la source mais pas trop critique à son égard, comme un joueur moderne devrait être.

Le mauvais côté
Je ne vais pas tourner autour du pot: le BDP-103 est un produit à peu près aussi parfait que je crois que j'aie jamais rencontré. Il fait ce qu'il fait exceptionnellement bien, donc ses inconvénients ne sont pas ceux de la faute mais plutôt des omissions. Par exemple, ceux qui ont de grandes bibliothèques de médias déchirées par les utilisateurs peuvent être laissés de côté par la décision d'Oppo de se plier à la pression de l'industrie et de supprimer ainsi la compatibilité ISO des lecteurs. Ce n'est pas entièrement la faute d'Oppo, car j'ai entendu dire que tout appareil connecté prenant en charge le format de fichier ISO ne bénéficie pas de la compatibilité de streaming Netflix, il est donc logique qu'Oppo risquerait d'en aliéner quelques-uns pour le bien des masses, c'est-à-dire, Clients Netflix. En outre, en termes d'accès aux médias stockés sur le réseau, le format de bibliothèque ou d'affichage de liste qu'Oppo utilise est un peu maladroit bien que, encore une fois, ce ne soit pas entièrement la faute de l'entreprise. S'il y avait un moyen pour Oppo d'adapter ou d'inclure la prise en charge de logiciels tiers, comme Zappiti , alors il pourrait vraiment tout faire.

Enfin, et cela ne s'est produit qu'une seule fois, en appuyant accidentellement sur le bouton 4K de la télécommande, j'ai verrouillé le lecteur, me forçant à faire un redémarrage brutal en tirant sur le cordon d'alimentation par l'arrière pour l'éteindre. Encore une fois, cela ne s'est produit qu'une seule fois. dans les tests ultérieurs. le fait d'appuyer sur le bouton 4K a simplement entraîné un écran vide qui est revenu à la normale une fois que le bouton 4K a été à nouveau enfoncé. En dehors de ces problèmes ou demandes très mineurs, il y a peu, voire rien, à redire en termes de performances globales du BDP-103.

Concurrence et comparaisons
Avant l'arrivée du BDP-103 sur la scène, j'aurais dit oui, oui, les joueurs universels Oppo ont une certaine concurrence dans l'espace. J'aurais offert Lecteur Blu-ray universel Azur 751BD de Cambridge Audio comme exemple d'un autre joueur qui pourrait affronter l'Oppo. Cependant, le lecteur Oppo avec lequel le 751BD peut s'accrocher est le BDP-95 , pas le BDP-103. Le BDP-103 est tout simplement dans une classe à part, grâce à ses nouveaux ensembles de fonctionnalités et fonctionnalités. À l'heure actuelle, il n'a pas de concurrents, même si je suis convaincu que ce sera le cas avec le temps. Cependant, au moment de la rédaction de cet article, c'est actuellement le meilleur acteur universel du marché. Pour en savoir plus sur d'autres lecteurs universels comme l'Oppo BDP-103, veuillez consulter Page du lecteur Blu-ray de Home Theater Review .

Revue-du-joueur-universel-Oppo-BDP-103-front.jpg

Conclusion
Ce qui reste à dire sur le nouveau lecteur Blu-ray universel BDP-103 de l'Oppo, sauf qu'il est actuellement le tourne-disque universel à avoir et celui à battre et le fait qu'il ne vous coûte pas un bras, une jambe et un rein est juste la cerise sur le gâteau. Il n'y a rien que ce puissant joueur ne puisse vraiment faire en dehors de quelques formats manquants, principalement ISO, et d'une véritable compatibilité UltraHD. Au-delà de cela, le BDP-103 est tout le lecteur dont vous avez besoin et plus encore. C'est même un préampli AV, si vous souhaitez être technique. Donc, plutôt que de faire plus de battage que ce que j'ai déjà fait, laissez-moi simplement dire que si vous êtes à la recherche d'un nouveau lecteur Blu-ray universel et connecté au réseau de pointe, alors la seule option à considérer en ce moment est le 499 $ Oppo BDP-103. C'est tout simplement incroyable.

recherche hsu hb 1-mk2

Ressources additionnelles
Lire plus d'avis sur les lecteurs Blu-ray et universels des écrivains de Home Theatre Review.
Voir plus d'avis dans notre Section d'examen HDTV .
Découvrez les options d'appariement dans notre Récepteur AV et Section d'examen du préampli AV .