Test du préampli phono Audio Research PH5

Test du préampli phono Audio Research PH5

AudioResearch-PH5-Phono-Stage-Review.gif

Continuant à revenir exclusivement à l'utilisation du vinyle pour mon «plaisir», par opposition à la «révision» de l'écoute, je suis ravi du flot de platines phono tueuses disponibles aujourd'hui. Mes références absolues, mais au-delà de mes moyens, sont le Manley Steelhead et le Phono de référence pour la recherche audio , tandis que j'adore l'EAR 324 pour son incroyable flexibilité et son silence - un chef-d'œuvre. Le 834P d'EAR reste ma référence tout tube de moins de 500 £, alors que je ne peux pas trop recommander le Pro-Ject Tube ou le NAD PP2 pour un rapport qualité-prix.

meilleurs haut-parleurs pour la télévision 2015

En savoir plus sur la recherche audio, y compris les critiques de préampli et de scène phono ici .



Mais il est temps de devenir égoïste. J'essaye de m'offrir un morceau de hi-fi chaque année, ayant acheté des cartouches London et Koetsu, le lecteur universel Denon DVD-2900 et d'autres bribes depuis le changement de millénaire. Maintenant, je suis à la recherche d'un étage phono avec trois exigences spécifiques, au-delà du son sublime. Ils sont, par ordre croissant d'importance, 1) un prix que je peux gérer, 2) des valves à l'intérieur et 3) une adéquation ultime pour les deux cartouches que j'aime le plus: les Koetsu et London susmentionnés. Ce qui le rend si difficile, car l'un est un MC et l'autre est un monstre de science à haut rendement.

Entrez dans une nouvelle scène phono d'Audio Research, avec la technologie de ruissellement du REF. ARC a expliqué l'arrivée du PH5: «La série PH3 était dans notre gamme depuis neuf ans et devait être remplacée. Des discussions avec nos détaillants et importateurs ont révélé qu'un produit performant d'environ 2 000 $ US était ce qu'eux et leurs clients recherchaient. Notre tâche était donc de leur donner un étage phono qui était une nette avancée sonore par rapport aux produits précédents, avec des fonctionnalités améliorées, un peu plus de gain (+3 dB), à un prix inférieur (environ 600 $ de moins que le SE précédent). Ainsi le PH5. ' Pas une tâche facile, car les PH3 et PH3 Special Edition ont été des succès majeurs pour ARC, et sont restés inchangés, depuis neuf et six ans, respectivement.

Leur réponse? Le nouveau PH5, remplaçant à la fois le PH3 et le PH3SE, avec un prix de détail de 1799 £. Sa disposition du panneau avant de 19 pouces correspond au SP16 et au CD3 Mk II, avec des voyants LED verts sur le côté gauche et quatre boutons tactiles sur la droite. Les boutons contrôlent l'alimentation, la sourdine, le mono et le chargement pour 47K, 1000, 500, 200 ou 100 ohms par défilement press-press. Voici le kicker irrésistible pour les accros de l'analogique: le PH5 est livré avec une télécommande pour toutes les fonctions, afin que vous puissiez écouter les réglages depuis votre siège chaud. [Mais voyez la barre latérale, «Pour charger ou ne pas charger».] Les poignées sont une option de 70 £.

Les propriétaires de PH3 / PH3SE reconnaîtront la disposition du panneau arrière, avec une paire d'entrées et de sorties à prise phono, une borne de mise à la terre et une prise secteur à trois broches CEI. Hélas, en raison du coût prohibitif, une sortie équilibrée n'est pas disponible, mais l'ARC la considérera comme une variante plus chère s'il y a une demande suffisante.

Comme le PH3, le PH5 est un hybride, utilisant un étage d'entrée non inverseur à gain élevé, 5-JFET par canal, avec stabilisation à courant constant et sans rétroaction globale. Un lien direct avec le produit phare REF est le nouveau circuit RIAA, calqué sur l'étage RIAA du Phono de référence, avec égalisation passive haute fréquence et basse fréquence active. L'ARC estime que cela se traduit par une marge de stabilité améliorée dans les conditions les plus exigeantes.

Quatre triodes jumelles 6922 composent les étages de gain et de sortie non inverseurs, avec des alimentations haute stabilité et quatre régulateurs séparés pour tous les réchauffeurs de soupape, l'alimentation des plaques et la logique du microprocesseur. La bande passante est de 0,7 Hz à 400 kHz (-3 dB), tandis que le gain a été augmenté à 57,5 ​​dB. Ce dernier a été une révélation: pour la première fois, j'ai dû couper la sortie de l'étage phono pour qu'elle corresponde aux sources ligne. Le PH5 pompe beaucoup de signal, ce qui réduit le bruit de fond pour la plupart des installations. Et il était cohérent avec les combinaisons McIntosh C2200 / MC2102 et Musical Fidelity kW, et les intégrations PrimaLuna Prologue One, Audio Analogue Maestro et Audion Lo Sfizio. Je doute que même un Audio Note Io ou un Ortofon SPU précoce puisse le surprendre.

Indépendamment de la difficulté avec laquelle j'ai fait fonctionner le système - Apogee Scintilla, Wilson WATT Puppy 7, LS3 / 5A, Sonus Faber Guarneri - et indépendamment de ma soif de niveau, le PH5 n'a jamais manqué de fournir suffisamment de punch. L'écoute principale impliquait quatre conceptions très différentes installées sur le frontal SME V / SME 30/2: les cartouches London SuperGold et Grado Prestige MM / MI / MF, et les Koetsu et Transfiguration MC.

Pas de question: le PH5 répondait à tous les trois de mes critères, caressant le Koetsu et préservant sa chaleur et son éclat, tout en ouvrant la fenêtre pour les extrêmes de fréquences sans égal du London, en particulier la basse vive. Tripler? Clair comme du cristal et - surtout, quand on a affaire à Londres - terriblement rapide, les transitoires claquent sans bavures, sans entrave. Avec autant de gain, le bruit de fond n'a jamais été un problème. Avec tant de transparence, tout le reste en a profité.

C'était une litanie de superlatifs: une scène sonore massive, large et profonde au point où il n'y avait aucun doute sur la présence de sons spécifiques au-delà des bords extérieurs des enceintes. La profondeur avant-arrière s'est transformée en un avantage supplémentaire, en particulier pour l'écoute mono - tous ces merveilleux Capitols, RCA et Columbias que j'ai appréciés - alors maintenant je suis à la recherche d'une cellule mono pour maximiser l'expérience. Et le chant! Naturel, détaillé, avec une sibilance qui sonnait vraiment plutôt que cracheuse. Je vous en supplie: auditionnez ceci avec une Peggy Lee!

Mais il y a un domaine où le PH5 se rapproche du REF Phono et du Steelhead à trois ou quatre fois le prix: la récupération des détails de bas niveau. J'ai simplement entendu des `` trucs '' que je n'avais pas auparavant, y compris les artefacts mêmes qui rendent l'expérience d'écoute plus réelle, quel que soit l'âge des enregistrements ou le statut mono / stéréo: la respiration de Keely Smith pendant que Louis Prima agressait, une plus grande séparation de des voix parmi les Hi-Los et les Crew Cuts, plus de subtilité dans les harmoniques de la guitare acoustique (essayez Doc Watson sur Cisco), des goûts éblouissants de maillet et de baguette et de pédale dans des pistes de percussions bien enregistrées. Les fétichistes du microphone voudront déterrer des disques de test qui indiquent s'ils ont utilisé des Neumann ou des AKG.

En savoir plus en page 2

AudioResearch-PH5-Phono-Stage-Review.gif

Tout simplement l'étape phono la plus `` réelle '' que j'ai connue en dessous de 2000, le PH5 est une mise à niveau naturelle par rapport au ravissant EAR 834P. Mon seul reproche? Je ne peux pas choisir entre le Koetsu et le London, et le PH5 n'a qu'un seul jeu d'entrées ....

Si j'avais plus de patience, j'aurais peut-être attendu avant d'acheter, car il y a bientôt deux étages phono qui devraient aussi me tenter: la version à valve EAR du 324, et l'étage phono Quad à toutes valves tant attendu pour correspondre au QC24, qui Je l'ai utilisé sous forme de «test bêta» - un étonnant à moins de 1500, croyez-moi. Mais j'ai toujours eu un faible pour la recherche audio. Mais maintenant, je possède en fait une pièce.

Charger ou ne pas charger

Il n'y a rien de plus gratifiant que d'apprendre quelque chose de nouveau, et le PH5 a complètement changé ma compréhension du chargement des cartouches à bobine mobile. Comme la plupart des audiophiles qui ont vécu la grande renaissance des bobines mobiles des années 1970, j'ai pensé que le chargement était aussi important que la conduite sobre, le sexe sans risque et le paiement de la TVA. Boy, avais-je tort. Voici ce qui s'est passé:

Après avoir soigneusement installé le PH5, avec le Koetsu Urushi en place, je n'ai pas été simplement surpris mais affligé d'entendre absolument aucun changement de niveau lors du défilement des paramètres d'impédance du PH5. J'ai paniqué - était-ce un raté? Je suis donc entré dans un échange téléphonique et e-mail avec Terry Dorn de Recherche audio.

amplificateur mark levinson à vendre

Lisez une critique du préampli à lampes REF5 d'Audio Research ici par le Dr Ken Taraszka.

Il m'a dit: `` Ken, ne vous inquiétez pas: moi aussi. Nos techniciens ont expliqué qu'avec les cartouches à faible impédance, les différences d'impédance réelles entre 100 et 47k ohms s'avèrent mathématiquement presque négligeables. Cependant, avec une cartouche ayant une impédance interne de, disons, 500 ohms, la différence devient beaucoup plus audible. `` Sur une cartouche à plus haut rendement '', a expliqué l'un de nos techniciens, `` les différentes options de chargement agiront comme une commande de tonalité très subtile, affectant principalement les hautes fréquences et réduisant légèrement le volume global lorsque vous chargez la cartouche. ''

`` Tout au plus, nous examinons des différences subtiles, pas des différences radicales, et il est possible que, selon la manière dont l'enregistrement a été enregistré et coupé, un paramètre soit préféré et sur un autre enregistrement, une autre option de chargement soit préférée. Nous avons également constaté que les recommandations de chargement de certains fabricants de cartouches ne reflètent pas avec précision l'impédance interne réelle de la cartouche. Mais, encore une fois, ils peuvent penser que la plupart des utilisateurs trouveront leur chargement recommandé l'option la plus sonore pour la plupart des systèmes et la plupart des enregistrements. Ainsi, comme c'est le cas pour tant de choses dans cette industrie, le chargement des cartouches est une combinaison de mesure, de préférence subjective et de synergie du système. Pas un «art noir», peut-être, mais certainement autant un art que de la science ».

En savoir plus sur la recherche audio, y compris les critiques de préampli et de scène phono ici